La piscine

Amateur

La piscineMon histoire commence dans les années 60- 70 et j’avais 12 ans…Un après midi, avec un copain de mon âge nous décidâmes d’aller à la piscine. Arrivés autour du bassin, on se mit à chahuter et à sauter à pieds joints dans l’eau pour ma part, car je ne savais pas plonger.C’est alors qu’un homme, qui me parut plutôt mûr, avec de la moustache, s’est approché sur le bord de la piscine et entra en conversation avec nous. Je ne savais pas encore pourquoi mais il s’adressait plutôt à moi. C’est ainsi qu’il me dit qu’il avait remarqué que je ne plongeais pas et me demanda si je voulais qu’il m’apprenne. J’étais à l’époque assez timide et je n’osais dire non d’autant que ça pouvait me plaire et surtout me servir… Alors il me plaça debout sur le bord de la piscine en se collant derrière moi, me tenant par le ventre, me dit de mettre les bras tendus en l’air de chaque côté de la tête et de me pencher légèrement en avant en pliant les genoux… Je pense que vous voyez très bien la scène, mais moi j’étais concentré sur ma tentative de plongeon et complètement à des années lumières du güvenilir bahis bizarre et équivoque de cette situation ! Il était très patient, et pour cause car à chaque fois que je remontais sur le bord du bassin, motivé, il se recollait derrière moi en me serrant peut être de plus en plus fort, sa main toujours sur mon ventre … Mais au bout d’un quart d’heure peut être, je sus plonger et il nous laissa à nouveau nous amuser mon copain et moi.L’heure de rentrer sonna et nous regagnâmes tous les deux nos vestiaires en ayant pris soin de récupérer nos paniers à affaires au vestiaire.Mon copain rentra dans sa cabine, ferma sa porte et alors que j’étais rentré dans la mienne et que je m’apprêtais à la refermer, l’homme arriva en souriant dans l’encadrement de la porte et me demanda si je voulais qu’il m’aide à m’essuyer … Je n’eus pas besoin de répondre car sans attendre, il était déjà entré et avait refermé la porte. Il s’assit sur la petite planche en bois qui servait de siège, et me laissant debout, prit ma serviette et se mit à m’éponger. Le dos, derrière les jambes, puis türkçe bahis me retournant, les épaules, le ventre et enfin le devant des cuisses. Puis la serviette remonta vers mon entre jambe et se frotta doucement par dessus mon maillot de bain. Alors, lentement il le baissa jusqu’à mes chevilles et me fit lever les pieds pour le retirer complètement. J’étais sans réaction, quelque peu tétanisé, et je ne bougeais plus. Il entreprit alors de glisser la serviette entre mes fesses, puis sur mon sexe, de chaque coté des testicules, puis sous ma verge en la soulevant avec ses doigts. C’était le premier contact de sa main sur mon sexe et cela me fit frissonner, de crainte ou de curiosité ou des deux mélangés, je ne savais plus ! C’est alors qu’il fit glisser lentement mon prépuce vers mon ventre pour me décalotter entièrement le gland … Il me le tamponna délicatement mais soudain laissa tomber la serviette, et entreprit de faire de très très lents mouvements de va et vient sur ma verge. Etant toujours assis et moi debout, il avait tout loisir de se régaler du spectacle de ses attouchements güvenilir bahis siteleri juste sous ses yeux. Mais après plusieurs minutes de cette caresse, il ne fut plus du tout question d’attouchements ! Il se pencha en avant, ouvrit la bouche, avala mon sexe à moitié dur, et se mit à me faire la première fellation de ma jeune vie ! Je voyais sa tête monter et descendre au dessus de mon bas ventre et je découvris entre ses lèvres, cette grande sensation de chaleur humide.Mais ce ne fut pas très long tant mon excitation surpassa ma stupéfaction et j’eus à mon grand étonnement beaucoup de plaisir dans sa bouche ! Mais il continua sa fellation encore un bon moment alors que ma verge redevenait molle et je sentais sa langue tourner autour de mon gland. Visiblement, il s’en délectait avec gourmandise… Enfin il se redressa et délicatement me recalotta sans quitter du regard mon entre jambe. Je restais planté debout, immobile, dans un état second, ne sachant pas quoi faire, et ce fut lui qui m’aida à me rhabiller. Enfin nous sortîmes de la cabine !Mon copain m’attendait mais il ne fut absolument pas question de cette attente quelque peu longue …Beaucoup beaucoup plus tard, plusieurs années après, il m’avoua qu’il avait entendu l’homme rentrer dans ma cabine et qu’il avait regardé par dessus la cloison … !

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir

didim escort istanbul travestileri istanbul travestileri ankara travestileri gaziantep escort pendik escort antep escort seks hikayeleri kartal escort maltepe escort pendik escort kartal escort adapazarı escort adapazarı escort izmir escort ankara escort canlı bahis bahis siteleri bahis siteleri canlı bahis bahis siteleri bahis siteleri sakarya escort