Quand la partouze barre en couille

Anal

Quand la partouze barre en couillePartouze et déconvenues..L’intégrale de mes récits sur http://bisoumidomi.unblog.frOu quand la partouze barre en couille…Depuis un moment que je raconte ma vie sexuelle.. dans mes récits totalement auto biographiques, j’imagine les réactions.. certains pensent que ce n’est pas vrai.. sans aucun doute.. d’autres sont envieux.. d’autres encore pensent que j’ai une chance insolente..Oui j’ai toujours eu une chance insolente en ce qui concerne le cul et l’assouvissement de mes envies, de mes fantasmes. Oui j’ai souvent profité de circonstances favorables mais surtout si un jour vous entrez dans le cercle des partouzeurs, vous vous rendrez compte rapidement qu’une fois qu’on a quelques ami(e)s c’est facile de rencontrer les amis des amis.. Même si les temps ont changé et que c’est certainement plus difficile maintenant qu’a mon époque il y a plus de 30 ans.. aïe.. ça fait mal de dire ce genre de choses.. cela ne me rajeunit pas.De fait les rencontres, les soirées ne se passent pas forcément toujours aussi bien que ce que vous avez pu lire dans mes récits. Il faut distinguer 2 catégories, les parties qui se passent pas si bien qu’on l’espérait et les premières rencontres qui n’auront aucune suites.. Commençons par cette première catégorie.Je l’ai déjà écrit, souvent mes rencontres eurent pour point de départ des discussions sur les salons des service du Minitel, qu’on peut comparer au chat d’Internet mais bien plus archaïque. Contrairement au net ou l’on peut échanger des photos.. ou parler en live et vidéo.. on ne pouvait que discuter point barre. Il fallait faire confiance à son instinct et aux déclarations de vos interlocuteurs. Venait ensuite la discussion par téléphone, mais celle ci peut ne pas vous donner toute l’information dont vous avez besoin. Et puis il y a le contact que vous ne sentez pas.. mais vous avez envie de sang neuf.. de nouvelles têtes.. enfin fesses.. alors on fait fi des mauvaises sensations. Parfois on se fait rouler sur toute la ligne.. Il m’est arrivé une fois seulement d’avoir un excellent contact, de se donner rendez vous à une adresse et de tomber sur des gens qui n’étaient pas au courant.. du tout.. donc éviter l’attitude.. « Je viens pour la partouze on baise où? » Une fois j’avais trouvé un couple cherchant un troisième acteur, sympa, la discussion tant en chat qu’au téléphone avait été chaleureuse. J’avais eu monsieur et madame au bout du fil, elle réservée mais c’était leur première expérience. Nous prenons rendez vous.. Je me rend chez eux ils avaient préféré être sur leur terrain pour une première fois.On m’ouvre la porte, c’est madame, une jolie petite brunette, jolie frimousse, de grand yeux noisette une jolie bouche, maquillage parfait. Elle porte une petite robe toute légère il fait chaud c’est l’été. La robe toute en transparence me laisse entrevoir un corps svelte, de petits seins, un joli petit cul et qu’elle ne porte aucun sous-vêtements hormis des bas et ses talons qui cliquettent sur le carrelage de l’entrée. « Bonjour, entrez » dit elle timidementAppartement confortable, sympathique bien arrangé le cadre idéal pour une bonne soirée. Dans le salon, monsieur est là au premier coup d’œil le personnage me déplaît. Je dois une explication aux lecteurs, je fais partie de ces gens qui se font une idée des autres au premier coup d’œil, certains vont penser que je suis pédant, imbu de moi même et trop sur de moi. Mais désolé de vous contredire je ne suis rien de tout cela et j’ai malheureusement une sorte de sixième sens qui se traduit par ce genre de sensations.. personne bien.. ou personne pas bien.. ce n’est pas un jugement de valeur, mais d’instinct je sais si j’ai affaire à un con ou pas.. J’ai mis a l’épreuve cette sensation bien des fois.. souvent amené à embaucher du personnel j’ai maintes fois constaté que cette sensation ne me trompait guère. Mais bon.. là n’est pas le sujet principal. Donc très mauvais a priori sur ce gars. Déjà le type qui vous reçoit avachi dans son canapé, se lève à peine pour vous saluer c’est limite.. d’autant qu’on est là pour s’envoyer en l’air. Qui plus est en quelques minutes je compris que madame n’avait pas son mot à dire. Il parlait à sa femme comme à une soubrette et ne la regardait jamais vraiment. Elle s’asseyait à côté de lui, bien rangée, les mains posées sur ses genoux serrés. Elle me souriait, un très joli sourire mais dans ses yeux.. je ne voyais pas de signe d’une excitation ou d’envie. Je ne voyais que gêne et une sorte de peur quand elle braquait un regard oblique quand son mari parlait.« Vous prendrez un verre? Champagne peut être? » me demanda gentiment la femme enfin.. Christelle c’était son prénom.« Ah oui volontiers et puis on se tutoies se serait mieux non? » dis-je« Oh oui si vous… enfin tu veux » répondit elle« Oui bien » renchérit le mari.. Christian « Et puis comme on va baiser ce sera mieux non!! » dit il éclatant de rire et ajouta «  Pas de champagne pour moi.. c’est un truc de femelle .. moi je préfère le whisky » Christelle me jeta un regard dépité.. qui semblait vouloir dire.. ”Je supporte ce gros nase tous les jours” « Oh moi je prend du champagne.. j’aime les trucs de fille.. vous savez » dis-je souriantPourtant je préfère et de loin le scotch au champagne, mais j’étais entré dans un mode différent, j’étais venu pour une soirée agréable. Mais là ce con.. m’indisposait et sa femme me faisait de la peine.« Ah oui c’est vrai, tu est un peu PD tu nous a dit çà.. » dit le mec avec un air narquois.« C’est çà.. oui… » dis-je reposant mon verre et prêt à me lever. Mais a cet instant le Christian en question.. att**** sa femme par un bras la tire contre lui et lui retrousse la robe.. dévoilant sa chatte poilue.« Regarde!! c’est pas beau une petite chatte comme çà.. » dit ilpuis.. « Aller fous toi à poil..Christelle.. on va pas baiser habillé!! »Elle obtempéra sans sourciller.. mais sans le sourire également. Se retrouvant nue devant son mari et moi après a peine 15 mn … Franchement ce n’est pas comme çà que je conçois les relations à plusieurs.. « Hola.. stop stop.. j’aimerais bien savoir une chose… » dis-je.. « Madame… enfin Christelle est elle d’accord pour s’amuser à plusieurs.. j’ai pas l’impression.. ou je me trompe.. » ajoutais-jeApparemment un peu gêné Christian commence une explication..« Si si elle veut.. mais elle est trop timide.. elle ose pas.. elle se trouve moche tout çà.. »« Non question physique.. puisque je puis en juger.. aucun problème.. Christelle est vraiment mignonne.. mais je crois qu’elle n’a pas envie de ce genre de choses.. Vous en avez envie.. pas elle!! » dis-je reprenant le vouvoiement à l’attention de Christian« Le plus simple c’est de demander à Christelle » dis-je« Je me moque de la réponse je veux savoir si tu a envie de t’amuser avec deux hommes ou si tu n’a pas envie? » demandais-je a Christelle Elle secoua la tête pour dire non.. puis « Enfin pas comme çà.. pas encore !! pas si vite.. j’ai honte.. » dit elle en bahis firmaları reniflant.. « Ah c’est malin!!! mais t’es con ou quoi? On allait pouvoir se marrer et tu fous tout par terre!!! » se mit il à hurler.. « Faites chier!!! je me casse!!! démerde toi avec elle!! » puis il claqua la porte Christelle se mit à pleurer.. a chaudes larmes.. Je la réconfortais mais sans m’approcher d’elle.. je ne voulais pas la brusquer.. elle était nue.. vulnérable.« Habille toi.. tu va avoir froid » lui conseillais-je.. Elle remit sa robe qui ne cachais pas grand chose mais ça la réconfortait. « Oh je suis désolée.. vraiment.. Christian est comme çà.. il boit trop et après il veut des choses comme çà.. » renifla t-elle« Ne sois pas désolée c’est rien.. j’ai senti que ça n’allait.. pas.. tu n’avais pas l’air d’une femme qui se faisait une joie de s’amuser avec deux hommes.. tu sais j’ai l’habitude et là c’était évident.. » dis-je« C’est pas que je veux pas du tout.. mais une fois déjà il a fait venir un autre gars.. ça a été très vite.. il m’a … enfin tu vois.. et il est reparti.. » dit elle puis ajouta.. « J’ai honte.. j’ai l’impression qu’il me fait faire le trottoir.. »Visiblement.. l’idée ne lui était pas aussi antipathique que çà mais c’était la forme.. pas le temps de se mettre dans l’ambiance.. pas de complicité.. on baise.. point barre.. c’est inintéressant.. tout çà doit être fait dans la joie! J’en parlais a Christelle.. lui expliquais comment cela se passait.. je lui conseillait de plutôt prendre un couple.. ça serait plus facile pour elle.. Je lui dit.. que si j’avais sur j’aurais passé un coup de fil à une amie.. qu’on serait venus en couple.. Elle finit par me dire qu’elle me trouvait sympathique.. et que si on avait eu le temps de parler un peu cela aurait marché.. Elle me trouvait gentil et agréable. Je lui posais la question sur le physique.. elle me dit qu’elle préférait les hommes plus grands et plus sveltes.. mais que ce n’était pas un problème car son mari était plus comme moi.. Je pris congé.. Elle me fit un bisous sur les lèvres.. Je revit Christelle plus tard.. mais sans son mari.. et nous nous sommes très bien entendus. Je lai même emmenée avec moi a plusieurs soirées coquines.. où elle fit preuve d’un tempérament de feu..Il peut arriver des choses plus… comment dire.. étonnantes. Comme ce couple illégitime parisien, que nous avons rencontré mon amie Sonia (cf Chap V) et moi. Encore une fois nous avions pris contact par Minitel interposé, rapidement nous avions sympathisé et nos femmes avaient un point commune.. elles étaient friandes de caresses lesbiennes, je ne pouvais pas faire autrement que de dire oui a Sonia dont l’habituelle complice pour ses jeux saphiques étaient absente pour quelques semaines. Donc le week end nous sautions dans la voiture direction la capitale, pas si loin 200km c’est peu. L’adresse que nous avaient donnée Isabelle et Joël était dans le XVIeme avenue Kleber, connaissant bien la capitale c’est sans encombre que nous arrivons à bon port.Nous montons les 2 étages pour arriver chez nos hôtes qui nous accueillent à bras ouverts. Isabelle 25 ans magnifique métisse à la peau noire et aux yeux bleus nous ouvre. Elle porte une robe de maille large blanche sous laquelle elle ne porte rien sinon des bas et un porte-jarretelle blanc qui tranche sur sa peau sombre. Ses beaux seins pointus et durs aux tétons arrogants se frottent contre moi quand je lui fait la bise. Joël 48 ans les tempes grisonnantes on sent le type sérieux mais qui néanmoins aime s’amuser. « Vous avez fait bonne route.. Tu a trouvé facilement » s’enquit Joël« Oui on roule bien Oh l’adresse sans problème tu sais je connais bien Paris » dis-je« Oh les jolies fleurs.. merci.. et ta robe j’adore… mais en blanc.. pour moi.. évidemment » dit Isabelle à SoniaNous avions apporté quelques fleurs pour Isabelle et une bouteille d’un bon champagne pour partager une soirée qui s’annonçait.. et qui fut très agréable.L’atmosphère est détendue, Sonia avait passé une robe noire longue mais tellement fendue et décolletée que le prix du peu de tissu qui la constituais était indécent.. Mais quel point de vue sur son dos nu qui allait jusqu’à la naissance de ses fesses, devant le décolleté est si large et plongeant qu’il s’ouvre jusqu’à la taille. Il suffisait que Sonia se penche un peu pour que ses seins tentent de s’échapper. Isabelle appréciait la tenue de ma compagne.. et une coupe à la main le lui fit savoir assez rapidement. Les filles s’étaient assises côte à côte dans le divan, tandis que moi et Joël nous étions installé dans un fauteuil. Isabelle faisait courir sa main aux ongles très longs sur le dos de Sonia..qui frissonnait.« Je crois que le courant passe bien » dit Joël Il regardait nos deux belles dont les lèvres s’approchaient l’une de l’autre.. avant de partir dans un roulage de pelle en règle. Les filles étaient impatientes de se découvrir.« Oui je crois qu’on est au spectacle.. » dis-je en levant mon verre.. « Laissons les profiter et on les rejoindra » ajoutais-je.Joël vint prés de moi.. tandis que nos femmes commençaient à se caresser glissant leur mains sous leur vêtements. « Tu sais.. Isa et moi on est pas mariés.. moi j’ai une femme et elle un mari.. on a loué cet appartement, pour pouvoir recevoir des amis et être ensembles aussi. » dit Joël « Oui pas évident comme situation.. vous n’envisagez pas.. de .. » dis-je« Non non.. elle a des gosses, moi aussi.. c’est mieux comme çà.. » dit JoëlJoël semblait avoir quelque chose a dire qu’il avait du mal à sortir.. Et il finit par se lancer« Tu sais l’appartement nous coûte cher.. surtout dans le quartier mais on est pas loin de nos domiciles à tous les deux on vient à pied. Tu vois.. Alors.. euh.. on fait une chose pour alléger un peu .. on demander aux amis qui viennent de nous donner une petite contribution.. 500 Fr pas plus.. » dit Joël puis il ajouta.. « Je t’en avais pas parlé au téléphone l’autre soir? Ah désolé j’ai oublié.. »Là j’étais pris à froid.. Que voulez vous dire… faire.. Sonia et Isa était en train de se gouiner.. On avait fait le trajet.. on était sur place.. En fait j’avais l’impression de me faire arnaquer. Je n’aime pas çà.. Alors pour marquer le coup.. et en me disant que bien que le couple était comme on les aimait.. ce ne serait qu’une seule soirée.. Je sortis de ma poche la liasse de liquide que j’ai toujours sur moi.. extirpais 2 billets de 500 et les glissait dans la main de Joël.. Au moins.. c’est moi qui reprenais la main.. sur ce coup.. Réaction puérile.. peut être.. mais voir la tête de ce gars quand le lui glissais le double.. çà le valait.. La soirée.. fut excellente quand même.. nous avons tous pris notre pied a plusieurs reprises.. Sonia et Isa nous firent un démonstration lesbienne des plus excitantes.. si bien, que Joël et moi.. avons jouis sur elle.. en nous branlant comme des fous.. Parfois les soirées, les partouzes offrent bien des attraits.. parfois un détail cloche et terni un peu l’amusement. kaçak iddaa Parfois.. c’est a retardement. Une fois.. grande partie organisée par des amis. Nous étions 4 couples auquel l’organisateur n’avait trouvé mieux que d’adjoindre Trois filles en surnombre. Trois filles qu’il avait « recruté » sur minitel pour faciliter le rapprochement.. il avait juste.. offert une petite récompense.. en espèce. D’aucun diront qu’il avait payé trois putes.. en fait non.. les filles était juste des nanas qui améliorait l’ordinaire.. mais n’étaient pas des pro.Ah la soirée.. le week end fut d’enfer!! Les gamines étaient infatigables.. prête a tout.. Naturellement j’avais comme chacun des potes mis un point d’honneur à toutes les prendre.. et des deux côtés qui plus est.. sur la durée d’un week end c’est facile. Je me rappelle particulièrement de la petite rousse aux gros seins je serais bien incapable de retrouver son prénom. Par contre je me rappelle parfaitement lui avoir bouffé la chatte pendant plus de ¾ d’heure.. Elle jouissait en rafale.. mouillait comme rarement on le voit.. en plus elle avait un goût et une odeur entêtante que j’adorais.. ça je me souviens parfaitement comme si j’avais le nez dans sa chatte. Elle suçait aussi très bien.. et chose assez rare adorait qu’on lui jouisse au fond de la gorge.. Les autres nanas et nos amis étaient du même acabit.. Donc tout le week-end.. on le passa à poil. A boire manger et baiser.. souvent en même temps.. Une véritable orgie.. j’adore.. çà!Week end fini.. on rentre chacun chez soi.. Le lundi debout.. pas trop frais.. salle de bain.. pipi du matin.. comme toujours moi avec la trique forcer de la plier pour pas en foutre partout.. et oh.. étrange.. picotement.. peu agréable.. Tiens tiens.. mais bon.. ça arrive.. Midi.. quelque chose ne va pas.. je vais pisser.. cette fois.. ça chauffe.. oh oh.. examen de la bête.. je presse mes doigts sous le canal de l’urètre.. en remontant..vers le gland.. et oh miracle une goutte épaisse d’un blanc jaunâtre.. Bon.. c’est pas a un vieux soldat qu’on va donner des leçons.. début d’après midi.. chez le toubib.. examen de l’engin.. petit sourire de mon toubib.. un ami.. qui me connaît bien.« Où t’a encore été mettre ta queue!! Là ou je ne mettrais pas le bout de ma cane » dit il en partant d ‘un bon rire.. « Rien de très grave.. t’a juste chopé.. un truc de bidasse.. une bonne vielle chaude pisse.. » Je n’avais pas besoin de son diagnostique.. juste de l’ordonnance.. Et donc.. pharmacie.. etc.. Coup de fil à Sonia.. et oui avec elle j’ai eu pas mal de trucs.. car les femmes c’est moins évident à détecter.. Je la préviens.. un peu catastrophée.. Elle file chez sa gynéco.. Le plus amusant.. si j’ose dire ce fut le soir.. Sonia et moi.. étions SAGEMENT dans le canapé.. pas la peine de s’échanger nos saloperies.. Et le téléphone commença à sonner.. « Salut… heu.. tu va bien? Rien de spécial… »« Ah ben.. si.. ça chauffe quand je vais pisser.. »« Ah toi aussi….. »Et ça finissait en éclats de rire.. rire un peu jaune j’en conviens Mais bon c’est une péripétie.. Mais me direz vous.. dans tous les récits jamais on n’entend parler de capotes.. Hé oui… j’ai vécu dangereusement je l’admet et surtout je vous incite à ne pas faire comme moi!!Protégez vous.. J’ai sans doute eu une chance insolente de ne jamais avoir choppé plus grave qu’une chaude pisse.. ( 2 fois sur toutes ces années) Ceux qui lisent mes histoires diront avec justesse que je n’ai pas évolué.. et ils auront raison.. Avec Lucie.. je n’ai également pris aucune précaution. Je suis trop habitué, je n’y pense même pas. Mauvaise habitude.. J’en ai parlé avec Lucie elle m’a avoué que c’est la première fois qu’elle faisait l’amour sans préservatif. Pourquoi elle est incapable de le dire.Maintenant j’ai une vie moins mouvementée qu’avant.. La période avant que je sois avec ma compagne actuelle fut monstrueusement chaotique. Je multipliais les aventures.. Certes souvent on était dans le même groupe d’amis.. Mais souvent j’ai eu des inconnu(e)s pour partenaires.. d’un soir.. d’une heure. Et donc j’ai bien conscience des risques que j’ai pris.. De grâce ne pensez pas que ça n’arrive qu’aux autres.. j’ai perdu un ami certes jamais nous n’avons fait de soirées tous les deux.. mais il était comme moi et sautait tout ce qui se présentait.. Il n’a pas eu de chance.. mais il n’a rien fait pour mettre la chance de son côté.Je voulais absolument aborder ce point.. ne faites pas ce que j’ai fait.. du moins faites le en vous protégeant. Sans vouloir minimiser mon inconscience.. l’époque était autre, ceux de ma génération étaient moins sensibilisés à ces risques.. Parfois je me met à la place des plus jeunes.. qui ne peuvent savoir quelle liberté était la notre.. Enfin .. bon.. allez je commence à faire vieux con là!!Oh on à parfois des crises de fou rire.. également.. Je me rappelle d’une fois avec un ami. J’avais guère plus de 20 ans.. Nous avions entreprit une belle femme.. la cinquantaine.. propriétaire d’une boutique de fringues. C’était après la fermeture.. dans la boutique nos ébats avaient lieu sur la moquette, j’étais alors en train de prendre cette cochonne par le petit trou.. et elle pompait mon pote.. nous étions face à face.. Il semblait prendre un plaisir intense.. mais je ne sais pourquoi à un moment il me regarder et dit.. « Mais elle va me croquer le nœud!!! » et éclate de rire.. Instantanément nous sommes partis dans un fou rire mémorable.. Même notre belle se joignis à nous. Assis a poil sur la moquette du magasin.. on riait à gorge déployée.. Et puis nous avons fini notre œuvre.. avec force cris de la part de …. impossible de me rappeler son prénom!!Mais allez vous dire.. dans toutes vos rencontres n’êtes vous jamais tombé sur des gens.. très moches.. ou pas clean.. Oh si bien sur.. c’est arrivé.. mais très peu au fond compte tenu du nombre de rencontres que j’ai faites.. Des gens moches ce n’est pas un problème pour moi.. mais c’est arrivé que je rencontre des femmes ou des couples.. qui n’étaient pas des cannons de beauté. La surprise n’a lieu que quand les gens ne savent pas.. prendre assez de recul pour se présenter se décrire. A l’époque le minitel c’est du textuel.. aujourd’hui avec les cameras on n’a plus de surprises on sait ou l’on va. La plus « moche » ce fut une femme seule.. souvent les gens associe moche à gros c’est une erreur.. Car cette femme Claudine.. je crois était loin d’être grosse.. plutôt maigre.. mais la pauvre n’avait vraiment pas un physique facile.Je crois que quand elle a ouvert la porte de son appartement mon visage à du changer.. car j’ai senti un moment de flottement. Heureusement elle était d’une gentillesse infinie. Son visage était anguleux, un nez très vilain dont l’extrémité creusée d’un fossette était particulièrement charnu. Une bouche large et des lèvres minces. Son menton était fuyant.. Un cou maigre et long.. Pour vous donner une petite idée.. la femme de Popeye.. Olive.. et vous ne serez pas loin du tableau.Elle kaçak bahis avait une tenue simple.. une jupe courte, un chemiser très ouvert. Elle faisait des efforts pour être a son avantage.. mais la pauvre avait quand même du boulot. Je sentais confusément qu’elle se rendait compte, elle savait.. elle avait sans doute lu ma déception. Elle avait été honnête en me disant qu’elle était pas terrible etc.. mais souvent la surprise est bonne.. là .. c’était autre chose.. Honnêtement, je serais bien parti. Mais j’étais plus jeune.. je ne savais pas trop comment présenter les choses. Trouver une échappatoire était hors de ma portée à l’époque. Sa poitrine creuse.. et ses seins en gant de toilette ne me faisait guère d’effet.. Je découvris par la suite que ses hanches saillantes, ses fesses en goutte d’huile n’étaient pas plus attirantes.. Mais.. quand même il faut avouer qu’elle avait une chatte assez jolie.. un gros clito le tout planqué sous une touffe énorme.. mais ce n’est pas un soucis pour moi.. je suis assez fan.Mais quand elle a commencé à prendre les choses en main.. elle est devenue belle.. Son physique ingrat.. desservait vraiment son tempérament. Plutôt gauche peu être à cause du peu de relations régulières qu’elle avait.. Mais une volonté de faire plaisir et de prendre du plaisir que beaucoup de femmes plus jolies lui aurait envié. Je passais donc une excellente soirée.. et nuit.. car nous avons pris le petit déjeuner ensemble. Chose peut être curieuse.. on c’est revu plusieurs fois.. Elle me passait un coup de fil, prenait de mes nouvelles et invariablement.. elle était libre le soir ou le lendemain.. Le plus désagréable c’est de tomber sur des gens pas nets.. une fois seulement je suis tombé sur ce genre de personnes. Un couple.. que j’avais branché sur minitel. Cherchait un autre homme pour passer une bonne soirée.. On avait discuté sur minitel puis au téléphone. Le couple semblait plutôt sympa et pas mal.. Certes ils n’avaient pas la même culture que moi.. disons un couple de gens au budget limité. Mais ce n’est pas pour çà que l’on ne rencontre pas des gens sympa. Une seule chose me chiffonnais c’était le quartier où ils habitaient, plutôt mauvaise réputation.. mais bon.. ceci ne rejaillit pas forcément sur tout le monde. Je garais ma voiture.. me disant pourvu que.. car franchement le quartier.. humm.. bon.. et une grosse berline allemande c’était peut être tentant.. Mais bon.. que ne ferait on pas pour tirer un coup… n’est ce pas? Ce fut la femme qui vint m’ouvrir.. et là je fut très surpris.. Blonde, la clope aux lèvres, un jogging plutôt douteux ouvert sur un soutien gorge qui avait du être blanc.. mais qui était d’une teinte indéfinissable.. A l’intérieur une paire de seins de belle taille aux bouts tendus qui déformaient le tissus.. L’entrée de l’appartement était encombrée de choses diverses.. dont des sacs poubelle.. au moins trois ou quatre.. Un chien se mit à aboyer.. une sorte de rottweiler pas vraiment engageant. Je me demandais ou j’étais arrivé.. Je faisais tâche.. avec mon costard.. ma chemise blanche sans cravate certes et mes mocassins.« Bonjour… c’est toi.. qu’on a eu au téléphone? » dit la femme..Je fus tenté de dire.. non non.. je suis le père Noël ou un truc de ce genre.. « Entre.. allez.. T’est en forme j’espère.. » dit elle me collant directement la main au paquet.. J’étais tellement surpris.. que je ne su que sourire et dire.. oui.. Elle me conduit vers le salon ou le mec était en t shirt et short.. dans un canapé recouvert d’un plaid.. Sur la table basse une ribambelle de canettes vides ou a moitié plein.. Sur la télé un film porno défilait.. « Salut » me dit le mec sans se lever et en continuant à regarder son film« La vache tu vois çà!! regarde la pute elle se fait défoncer comme une malade!! » dit il puis « Ajouta.. hein chérie.. on va t’en mettre autant tu va voir.. hein c’est vrai on va la troncher comme une truie.. » ajouta t-il à mon intention.Soudain un môme de deux an pas plus.. fit irruption dans le salon.. s’accrochant à mon pantalon..«Kevin.. tu fait chier.. retourne au lit.. » hurla la femme le prenant par la main.Là.. je me sentais mal.. vraiment.. mal.. « Tu va voir.. ma femme est une grosse salope.. on va bien se marrer » dit le mec en avalant sa bière. Et en en poussant une neuve vers moi. Quand elle revint.. la nana.. avait enlevé son jogging.. les seins à l’air elle revenait.. avec juste sa culotte qui à l’évidence était mouillée.. si j’en jugeais pas la ligne sombre qui marquait sa fente.. « Allez les mecs.. j’ai été pisser comme çà je suis déjà humide.. » dit elle en riant et en allumant une cigarette.Je remarquais que sa peau portait des traces plus que suspectes.. que des cernes de crasse étaient visibles sous ses seins.. que ses mains.. hormis les doigts jaunis par le tabac était grises.. bref.. elle avait tout du bouillon de culture.. C’en était trop.. Je leur dit que ce n’était pas possible.. que franchement la moindre des choses aurait été de se laver.. bref ça partait en sucette. Le mec le prit très mal.. On était dans le registre je vais te casser la gueule.. etc.. la femme pareil.. Je battais en retraite.. chopait la poignée de la porte et descendait l’escalier.. sous les injures et les quolibets de toute sorte.. Là je m’étais vraiment foutu dans la merde.. Je n’avais qu’une crainte c’est que le type rameute des copains.. Il ne me faisait pas peur.. seul à seul.. mais je n’avais pas envie de me colleter avec une bande de types dans ce quartier.Je sautais dans ma voiture et partait.. quelque peu en trombe.. J’allais boire un verre dans un club que je fréquentais.. pour me remettre. Et j’y rencontrais une amie.. avec qui je passais la nuit.. Si j’avais commencé par là.. la soirée aurait été plus simple.. Mais l’attrait de l’inconnu .. c’est excitant!!Voilà.. quelques exemples de loupés…. histoire de vous faire comprendre que tout n’est pas toujours simple et tout cuit.. Et puis surtout.. ne pensez pas que c’était tous les soirs.. des parties .. Selon les périodes je passais des soirées calmes.. parfois tous les soirs de la semaine je trouvais une nana ou un couple.. ou un mec.. Et les périodes ou j ‘étais en couple étaient plus calmes tout compte fait. Mais les WE souvent c’était l’éclate.Je souhaite à tous les hommes d’avoir la vie que j’ai eu.. autant de femmes que j’ai pu en avoir.. je ne parle pas de mes amours.. mais de toutes celles que j’ai baisé.. non celles a qui j’ai fait l’amour.. Je ne baise pas les femmes je leur fait l’amour.. c’est peut être pour çà.. Pourtant je n’ai jamais eu un physique de jeune premier.. (regardez sur mon profil) J’ai la chance par contre d’avoir comme on dit une situation confortable.. Si on enlève les problèmes matériels.. les choses sont bien plus faciles.. N’allez pas croire non plus que j’ai payé des nanas.. Non une seule fois j’ai fait appel à une prostituée.. non pas que j’étais en manque.. Je voulais juste voir.. ce que çà donnait.. Elle était jolie.. j’ai bien pris mon pied.. mais je n’ai pas pu jouer avec son corps.. pas comme j’aime.. donc.. expérience concluante mais jamais renouvelée.Allez.. maintenant on continue.. mes récits..J’espère avoir quelques commentaires et questions..

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir

didim escort istanbul travestileri istanbul travestileri ankara travestileri gaziantep escort pendik escort antep escort seks hikayeleri kartal escort maltepe escort pendik escort kartal escort adapazarı escort adapazarı escort izmir escort ankara escort canlı bahis bahis siteleri bahis siteleri canlı bahis bahis siteleri bahis siteleri sakarya escort