Beaulieu pednant les soldes. (2015)

Anaconda

Beaulieu pednant les soldes. (2015)C’était un soir de semaine, pendant les soldes, impossible de me rappeler quel jour exactement mais ça n’a pas d’importance me direz vous. Mon amie (vraiment une amie, pas une copine de l’époque ou autre) a un gros problème d’achat compulsif alors pendant les soldes forcément… Bref, j’avais des courses à faire du côté de Beaulieu et comme elle bossait pas loin encore à cette époque on avait décidé après notre journée de boulot de se rencontrer là bas, de trainer dans la galerie et en même temps pour elle de profiter des soldes pour s’acheter quelques fringues pas chères.Sur le coup des 19h30 on se rejoignit à l’entrée, je l’attendais depuis 10 bonnes minutes, étant arrivé à pied de chez moi j’étais en avance. Quelques instants plus tard nous étions dans la galerie, ne savant pas trop par où commencer, nous nous dirigeâmes dans la partie principales (dirons nous) ce qui nous permit de papoter un peu car mine de rien on ne s’était pas vus IRL depuis pas mal de temps. Mademoiselle visita deux ou trois échoppes et je dois avouer que l’ennui commençait à se lire sur mon visage. Je tentais de mon bahis firmaları mieux de ne rien laisser paraître mais elle s’en rendit compte et me lança en plaisantant quelque chose du style “Bon, à toi de me torturer, t’as pas un magasin à visiter? Profite en c’est les soldes.” Je lui répondis que oui “Après tout pourquoi pas.” On s’éloigna donc de l’artère principale, il y avait un H et M et un Quicksilver, je décidai d’aller à ce dernier car il y avait moins de monde. Je n’étais pas du tout motivé par les fringues mais me résignais à essayer deux trois trucs bon gré mal gré. C’est les bras relativement chargés que je me dirigeais vers une cabine d’essayage.Je fermais la porte, mon amie attendait derrière, et me mis à essayer les vêtements qui sans surprise ne me plurent pas. J’étais sur le point de les enlever quand mon amie frappa à la porte de la cabine “Sorts que je vois à quoi tu ressembles”, amusé j’obéis en ouvrant la porte. Nous étions tous les deux face au miroir, dans la cabine à me regarder et c’est là que tu talon elle ferma doucement la porte en se reprochant de moi. Elle se colla littéralement contre moi, passa kaçak iddaa sa main dans mes cheveux pour me ramener à sa hauteur pour me chuchoter “J’ai comme l’envie de remettre ça…” (elle faisait référence à la fois où nous avions couché ensemble après une soirée de nouvel an), je ne lui répondis rien, je l’embrassais juste dans le cou, je la mordais en fait puis nous nous sommes embrassé avec un certaine fougue tout en essayant maladroitement de ne pas trop faire de bruit.Je me retournai un instant pour ferme le verrou de la porte et quand je me retournai elle était positionnée, cambrée les mains contre le miroir et à voix basse elle me dit “c’est bon prends moi” j’étais un peu pris de court mais c’est vrai qu’on avait pas non plus trop de temps devant nous. Je soulevais alors sa jupe pour la rabattre sur son dos, baissais ses bas au niveau des genoux pour constater qu’elle n’avait pas de culotte avant de passer ma main sur les lèvre de sa chatte, puis un doigts pour m’assurer qu’elle mouillait et oui… elle était prête c’est le moins qu’on puisse dire et moi aussi…Il y eut une légère résistance au premier contact de kaçak bahis ses lèvres avec mon gland, j’écartais un peu ses fesses pour m’enfoncer plus facilement. A partir de là, je me suis laisser glisser en elle pour me loger bien au fond avant de commencer à faire quelques mouvement. Je mis ma main devant sa bouche pour qu’elle la morde sinon elle allait faire trop de bruit alors que je la pénétrais assez doucement.. à vrai dire j’étais énormément excité et je savais que ça n’allait pas durer longtemps. Je dirais qu’au bout de 3 minutes je me retirais car j’allais jouir mais je ne savais pas trop où, je n’allais pas me vider comme ça et foutre du sperme par terre et j’hésitais à lui éjaculer dans la chatte sachant que ça risquait d’être galère pour elle…mais elle prit les devant, se retourna, se mit à genoux avant d’engloutir ma queue dans sa bouche tout en me regardant, elle fit quelques vas et viens avant de se retirer, de cracher sur ma queue pour de me branler avant que je lui dise que j’allais jouir. Là,elle me remit dans sa bouche afin que j’éjacule,ma verge était très sensible et je sentait sa langue laper les pulsation de sperme qu’elle s’empressait d’avaler aussi tôt.Au bout d’une vingtaine de secondes j’en avais fini, elle se relava pour se rhabiller. De mon côté je remis mes vêtements à moi et nous partîmes comme de rien n’était.

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir

didim escort istanbul travestileri istanbul travestileri ankara travestileri gaziantep escort pendik escort antep escort seks hikayeleri kartal escort maltepe escort pendik escort kartal escort adapazarı escort adapazarı escort izmir escort ankara escort canlı bahis bahis siteleri bahis siteleri canlı bahis bahis siteleri bahis siteleri sakarya escort