Une folle comédie au lycée (2) Fa

Ahegao

Une folle comédie au lycée (2) FaDéjà plusieurs jours ont passés depuis ce petit dérapage et nos amis ont fini par nous surnommer « les amoureux », c’est que notre comédie semble plutôt très bien fonctionner. Même moi, j’en viens à me demander si je ne serais pas tombé effectivement amoureux de ma sœur. Elle est si adorable avec son visage d’ange, ses magnifiques yeux bleus et son sourire timide. Une chose est sûr c’est que maintenant, je fantasme à fond sur elle. Lorsque je me masturbe, c’est elle qui envahit mon esprit, qui me hante. J’ai vraiment de plus en plus envie d’aller plus loin avec elle, mais j’ai peur de regretter par la suite. Je sais c’est de l’i****te et c’est mal mais je me dis que tant que ça reste un fantasme il n’y a rien de mal. Le problème c’est que dès qu’elle me colle un peu de trop, je bande presque à chaque fois. Il y a deux jours, par exemple, nous étions chez nous et nous regardions la télé en famille sur le canapé. Elle était assise sur mes cuisses et mon sexe s’est mis à bien durcir. Il était positionné pile entre ses deux fesses si bien qu’il est quasiment impossible qu’elle ne l’ait pas sentie mais encore une fois, elle n’a fait aucune remarque. J’étais très excité par la situation. Ma sœur avait le cul posé sur mon sexe bien raid alors que nos parents étaient justes à côté. Eux, ne se sont pas du tout préoccupés de la situation. Maude et moi, nous avons toujours étaient proche l’un de l’autre, ce qu’il fait que ça ne les choquait pas plus que ça qu’elle soit assise sur mes cuisses. Ils ne s’imaginaient sans doute pas que j’avais une érection de malade.Il y a grèves des professeurs aujourd’hui. Et dire qu’on est seulement à un mois de la rentrée ! Enfin bref, ce n’est pas moi qui vais aller me plaindre. Du coup, j’ai plusieurs heures de libre en plein milieu de la journée, pareil pour Maude. On sort de la cantine quand soudain Mélanie, une amie de ma classe nous propose d’aller au parc du village, histoire de profiter du temps libre et du magnifique soleil qui continue de briller malgré la fin de l’été. Intéressés, nous acceptons et ainsi accompagnons un petit groupe d’élèves jusqu’à ce parc. Arrivés sur place, nous sommes surpris par la beauté du lieu. L’endroit est très bien entretenue, il a un côté charmant et paisible. Il y a quelques statues et sculptures pour décorer les lieux. Une légère brise vient rafraichir l’atmosphère. Nous nous asseyons dans l’herbe et Maude et moi voyons que les autres s’installent par couple. Elle décide donc de venir se coller à moi pour imiter les autres. D’autres couples du lycée sont un peu plus loin assis eux aussi dans l’herbe. Visiblement, nous ne sommes pas les seuls à avoir eus la même idée. Certains couples sont en train de bécoter. Je vois un mec de première la main plongé dans le pantalon de sa copine tandis qu’il l’embrasse passionnément. halkalı escort Je dois dire que cette vision me trouble un peu. Nous commençons à discuter avec les autres. Les blagues fussent les unes après les autres et nous évoquons aussi nos cours. Le temps passe et certains couples de notre groupe commencent ex-aussi à se bécoter. Marc, le copain de Mélanie laisse ses mains vagabonder sur le corps de la jeune fille, l’une d‘entre elle s’attarde sur la cuisse, l’autre caresse rapidement un sein tandis que Mélanie ne dit rien et semble plutôt apprécier. Un autre couple sur notre droite est en train d’allégrement se peloter sans beaucoup de pudeur tout en se roulant des pelles. Maude et moi nous regardons dans les yeux et comprenons que nous devons aussi joué les yeux au risque que ça paraisse suspect. Elle se tourne plus vers moi et commence à déposer un léger bisou sur mes lèvres quand soudain, l’un des couples se lève et se dirige vers les bois situés à côté du parc. Le contact avec les lèvres de ma sœur me fait frissonner tandis que son parfum m’envahit les narines. Ma main se pose sur sa cuisse et la caresse tendrement, elle se serre un peu plus à moi. Je la regarde et lui caresse les cheveux avec ma seconde main. Qu’est-ce qu’elle est belle ! Je lui dépose ensuite quelques bisous dans le cou. Une vague de frisson semble la parcourir. Je relève la tête et dépose mes lèvres sur les siennes. Ma langue force le passage qui s’ouvre sans beaucoup de résistance. Nos langues sont une nouvelle fois en train de se caresser. Je me demande si elle apprécie autant que moi comme elle a l’air ou si elle est juste très bonne actrice. Ma main remonte le long de sa cuisse et je tente de me frayer un chemin le long de son sexe. Elle m’empêche de le faire en serrant les cuisses. Je change alors d’objectif et remonte ma main sur son ventre jusqu’à atteindre l’un de ses seins que je commence à malaxer doucement. C’est de nouveau très serré dans mon pantalon et j’ai bien envi de profiter un maximum de la situation. Qu’est ce que son sein et doux, il me remplit bien la main. Maude se décolle de ma bouche et lâche un léger gémissement. Un autre couple se lève et se dirige vers les bois. Tiens, je commence à trouver ça curieux. – Tu ne devrais pas me toucher les seins Nico, me murmure Maude à l’oreille.- Empêche-moi !Elle ne le fait pas alors je continue à lui palper la poitrine et je l’embrasse. Un autre couple se lève et se dirige vers les bois. – Où est-ce que tout le monde va par là ? demande-je à Mélanie.- Il y a un quoi là bas un peu plus tranquille. Généralement les couples y vont quand ils veulent, disons, un peu plus d’intimité.- Ah ok ! Merci.Hum, ça m’a l’air intéressant !- On peut vous montrer si vous voulez, propose-t-elle.- Ça devrait aller, répond Maude méfiante. Ce n’est pas la peine.- şişli escort Juste pour vous montrer pour une prochaine fois peut-être. Après vous faites ce que vous voulez !- Il n’y a pas de mal à aller voir ! lance-je.Je me lève tout souriant et prend la main de ma sœur pour la pousser à m’accompagner. Mélanie et Marc se lèvent à leur tour et ouvrent la marche vers les bois. Maude n’a pas l’air très rassurée et je l’apaise en lui disant que l’on va juste jeter un coup d’œil. Nous venons d’atteindre les bois, Mélanie et son mec nous mènent sur un chemin. Marc à l’air plutôt excité, il laisse sa main vagabonder sur les fesses de sa copine. Je trouve qu’elle a un joli cul au passage. Soudain, ils quittent le chemin et s’enfonce un peu plus dans les bois. On n’avance encore une centaine de mètres jusqu’à atteindre une petite clairière. – Ce coin là est plutôt tranquille, déclare Mélanie. Il y en a d’autre, un peu plus proche mais celui-ci est notre préféré. Je m’assoie sur un rocher pour observer les alentours. Seulement, le seul truc qui attire mon regard c’est Mélanie qui plaque violemment Marc le long d’un arbre. Elle s’agenouille et défait son pantalon et sort le sexe de son copain. Celui-ci et bien dure. Elle le décalotte et l’avale d’un cul puis se met à le pomper hâtivement. Je n’en crois pas mes yeux. Ils n’hésitent pas à faire ça juste devant nous. Ma bite qui s’était calmé avec la marche retrouve elle aussi de la vigueur. Maude est debout devant moi et observe elle-aussi la scène. Elle semble choquée de ce qu’il se passe. J’ai l’impression de voir aussi de l’excitation dans ses yeux. A moins que ça soit moi qui s’imagine ça. – Ne vous préoccupez pas de nous, annonce Mélanie en lâchant le sexe de son copain. Faites-vous plaisir. C’est tellement bon !Je me lève et me plaque le long de ma sœur. Ma bouche s’approche de son oreille pour lui chuchoter doucement :- Je crois bien que tu vas être obligée de sucer ton grand frère, ma sœur adorée.- Non…Je ne….- Nous n’avons pas vraiment le choix. Ça paraitrait suspect que tu ne me suces pas maintenant. Nous ne pouvons pas nous permettre que certains doutent sur la véritable nature de notre relation. Et puis, c’était ton idée à la base. Je n’ai jamais demandé de jouer les petit-amis. Maintenant il faut que tu en assumes les conséquences.Tandis que je lui murmure cela à l’oreille je défais mon pantalon et y sort ma bite qui commençait vraiment à être à l’étroit. Je prends la main de ma sœur et la dépose sur mon sexe. Elle promène timidement ses doigts le long de mon pénis puis sa main enserre ma bite et commence à faire des mouvements de va et vient. – Agenouille-toi, ordonne-je à son oreille.Je crois halluciner quand je l’a vois m’obéir. Quelle vision de rêve ; ma sœur à genoux devant moi, son visage d’ange à sarıyer escort dix centimètres de ma bite dressée. Mélanie observe la situation curieuse du coin de l’œil tandis qu’elle continue de pomper avidement Marc. Maude avant sa bouche lentement de mon gland et l’ouvre timidement. Soudain ses lèvres se resserrent sur ma bite. Cette fois, ça y est ! Ma sœur me suce la bite. Même dans mes rêves les plus fous je n’aurais jamais pu croire cela possible. – Et tu avales ? demande Mélanie curieuse.- Oui, elle n’en laisse pas une goutte, lui réponds-je en maintenant la tête de ma sœur pour l’empêcher de répondre.Maude me jette un regard noir, visiblement, ce n’était pas dans ses intentions. Tant pis, je ne lui laisse pas le choix. Je sais que je suis un salaud de profiter ainsi de cette situation. Les hormones ont maintenant envahit mon cerveau ce qu’il fait que je ne me montre plus du tout raisonnable. Je ne sais même plus ce que ça veut dire. Tout ce que je sais, c’est que je veux jouir dans la bouche de ma sœur adorée. Je vois clairement ma pine coulisser entre les lèvres de ma sœur. Soudain, je sens une langue caresser mon gland alors que quelques secondes avant, elle ne se manifestait pas. Ma sœur lève les yeux vers mon visage pour observer ma réaction. Je lui fais un sourire encourageant. Sa langue reprend l’aventure et parcours maintenant mon gland de long en large. La langue se montre de plus en plus assurée. Maude me fixe encore du regard. Je me laisse aller au plaisir qui monte de plus en plus en moi. Putain, qu’est-ce que c’est bon !Ma main caresse les cheveux de ma sœur. Je ne vais pas tenir encore longtemps. Non seulement ma sœur me suce la bite mais en plus elle essaye de s’appliquer du mieux qu’elle peut. A côté de nous, j’entends Marc qui pousse des gémissements de plus en plus fort. Lui aussi semble apprécier la situation. Comment pourrait-il en être autrement ? Cette fois, je ne vais plus tarder à jouir. Ma main passe derrière la tête de ma sœur histoire de m’assurer qu’elle avale bien le cadeau que je vais lui faire. J’ondule du bassin afin de lui baiser la bouche. Elle comprend qu’elle doit se laisser faire. J’aime avoir ma sœur à ma merci. J’accélère le mouvement. La pression est de plus en plus forte. Elle grimpe encore et encore. Cette fois j’atteins le point de non-retour. Mon corps est pris par des spasmes violents. Je jouis ! Des puissantes giclées de sperme viennent s’écraser dans le palais de Maude. Ça y est, je viens de me vider les couilles dans la bouche de ma sœur. C’était divin !Je me rassois sur le rocher car mes jambes ma paraissent soudainement faibles. Maude est visiblement en train d’avaler mon sperme. Elle fait une grimace mais semble accomplir bravement la tache. Je suis pris par un sentiment de fierté. Sur le côté, Marc semble aussi au bord de l’explosion et ont l’entends pousser un râle tandis qu’il se déverse dans la bouche de Mélanie. Cette dernière suce encore sa bite quelques secondes avant de s’en décoller. Elle se tourne vers nous toute souriante. Elle a un peu de sperme sur les lèvres. Son doigt essuie le surplus et elle le suce pour avaler tout en me fixant du regard

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir

izmir escort istanbul travestileri istanbul travestileri ankara travestileri gaziantep escort pendik escort antep escort kartal escort adapazarı escort adapazarı escort izmir escort malatya escort izmir escort seks hikayeleri izmir escort bayan malatya escort bayan kayseri escort bayan eryaman escort bayan pendik escort bayan tuzla escort bayan kartal escort bayan kurtköy escort bayan ankara escort kayseri escort canlı bahis bahis siteleri bahis siteleri canlı bahis bahis siteleri bahis siteleri sakarya escort