Valérie 4 – Un joli petit minet… Cathie et les au

Babes

Valérie 4 – Un joli petit minet… Cathie et les auNous nous quittons avec un chaste bisou. Je gagne ma voiture et suis heureuse qu’il fasse nuit. Mais là aussi le plaisir est immense, mon manteau ouvert sur ma robe qui remonte, sentir mes escarpins à talons… être femme ! Je suis quand même contente de ne croiser personne ni sur le parking ni dans l’immeuble.Je meurs d’envie de retourner dès demain au Keewee mais je veux quand même savourer ces plaisirs et ne pas en abuser. Les journées se passent paisiblement, bien sur, je suis toujours en fille et je ne conçois même plus de m’habiller en garçon. J’aime particulièrement me lever le matin enfiler, une nuisette, un kimono en satin et chausser mes mules à talons hauts, caresser mon érection en prenant mon café. Pus tard dans la matinée, je me douche, me lave particulièrement bien la chatte pour être toujours prête. Ensuite ce sont les occupations d’une femme à la maison classique, ménage, lessive et bien sur je m’occupe de moi, épilation, vernis à ongles. Pour toutes ces tâches, je porte souvent un plug ou des boules de geishas, j’adore me sentir remplie. J’ai largement enrichie ma garde robe, en dessous coquins bien sur mais aussi en vêtements et chaussures. Cela va de la robe hyper sexy aux jupes et pantalons plus sages pour sortir. Pour les chaussures, c’est la même chose, les talons de 12 cm avoisinent avec les bottines et les escarpins de 6 à 7 cm plus facile pour marcher dans la rue. Et oui, je sors en fille, sage et discrète mais en fille et j’éprouve à chaque fois un plaisir indescriptible. Ce qui est formidable, c’est que les gens ne font pas particulièrement attention à moi. Il n’y a que mon voisin de pallier, un sexagénaire à l’air vicieux, qui m’observe assez souvent. Je ne sais pas s’il se doute de quelque chose ou s’il aimerait bien me sauter… Et puis bien sur il y a internet. J’y passe pas mal de temps, sur mon blog ou sur les tchats avec des gens de toute catégorie, des jeunes, des vieux, hommes ou femme, des travestis évidemment. J’offre et je prends souvent du plaisir. J’ai en particulier deux internautes fidèles, un vieux monsieur, un peu gras et super vicieux, il adore se branler devant moi et me demande des tas de trucs hyper cochon… Habillée le plus pute possible, maquillée à outrance il exige que je me sodomise avec différents objets, légumes (j’adore les courgettes) bouteilles, godes et j’en passe. Pour lui, je me suis d’ailleurs fais un plaisir, un super gode réaliste, moulé sur… une bite de cheval ! Et oui un vit d’étalon avec le gland aplati, il fait 55 cm par 6.5, énorme et pourtant j’en rentre les 2/3 et je peux vous dire que je jouis comme une folle. Lui aussi commence, à ma demande, à s’enfiler des trucs dans l’cul et il m’excite bien avec sa petite queue. En fin de compte, j’aime être dominée, traitée comme une pute, insultée et humiliée. En tous les cas en cam.Mon autre amie est une asiatique d’une cinquantaine d’année, totalement maso elle ne jouit que dans la douleur. J’aimerais beaucoup la rencontrer pour la frapper, la fouetter, lui travailler güvenilir canlı bahis siteleri les seins et l’anus. Quand nous nous connectons, elle est déjà prête à souffrir. La queue et les couilles serrées dans des liens, elle se cravache, porte des pinces à seins qu’elle étire au maximum. Quand j’ai utilisé « Ulysse », c’est mon gode cheval, elle était folle de jalousie et a promis de s’en acheter un elle aussi pour jouir empalée. Elle m’a assuré qu’elle l’enfoncerait totalement dans son fondement. J’ai hâte de voir ça…Bref, je ne m’ennuie jamais. Depuis plusieurs jours, Sylvie me demande de la rejoindre chez elle ou au Keewee. Je me suis décidé pour le club, car si j’adore les caresses saphiques de mon amie, j’ai aussi beaucoup apprécié de me donner à un homme et je compte bien recommencer. Nous nous sommes donné rendez-vous à 14h00 au club. Je passe une bonne partie de la matinée à me préparer. Douche et lavement impeccable, épilation et rasage, vernis à ongles. Maquillage soigné et assez forcé. Puis le choix de la tenue. La dernière fois j’étais un peu trop sophistiquée… Aujourd’hui je choisis un boxer-string en dentelle noire et des dim-up noirs également. Pour ce genre d’endroit, je laisse tomber le porte-jarretelles. Dessus, je passe ma mini robe rouge en lycra. Elle est si courte que l’on voit la dentelle de mes bas au moindre mouvement. Le tissu fin et moulant met en évidence la protubérance de mon sexe et surtout, ma petite poitrine pointe de façon arrogante. Ma perruque brune au carré et quelques bijoux… Je me trouve plus salope que jamais.Il est à peine 13h30 quand j’arrive au club. Rien que de descendre de chez moi, le trajet en voiture et traverser le parking du club, je suis toute excitée. Il faut dire que je suis rarement sortie habillée de façon aussi osée. Phil le barman m’accueille avec un grand sourire. On se fait la bise, je lui passe mon manteau et m’installe sur un tabouret pour siroter un jus de fruit. Il n’y a pas encore grand monde. Phil me félicite sur ma tenue et m’assure que je vais faire des ravages. Je ne suis là que depuis quelques minutes quand un jeune homme entre dans le hall. Je n’en crois pas mes yeux. Le style Emo, adolescent trop mignon avec ses cheveux longs et son débardeur au dessus du nombril. Un pantalon huilé moule merveilleusement son anatomie aussi bien devant que derrière. Phil lui demande une pièce d’identité. Il doit être majeur car Phil lui explique le fonctionnement et lui propose à boire. Le bel éphèbe s’assoie à côté de moi. – Bonjour, première visite au Keewee ?- Bonjour, oui. Je ne m’attendais pas à ça…- Ok, moi c’est Val. Tu cherche quoi ? Il rougit et répond timidement.- Je ne sais pas vraiment… J’aime bien le style féminin et puis les filles…- En tous les cas le style androgyne te va à merveille. Tu es superbe. Tu ne sais pas trop si tu préfère les garçons.- Oui c’est un peu ça.- Et bien tu sais, il faut gouter et après tu choisiras. – Je ne sais pas si je vais trouver ici ?- Effectivement ici ça n’est pas trop ton style, c’est plutôt güvenilir illegal bahis siteleri vieux vicieux et travelos… Je te fais visiter et tu choisiras.Nous allons tous les deux faire le tour que j’ai effectué il y a quelques semaines. Le glory all est occupé. Nous restons à observé un homme agenouillé devant une bite qu’il suce avec gourmandise. Collée contre mon jeune éphèbe, je caresse doucement sa poitrine, je ne veux pas le brusquer… Je sens mon désir grandir… et ça se voit sous ma mini robe de lycra. Nous continuons, la faune habituelle déambule dans les couloirs. Dans la salle au harnais, une fille est en place et se fait sodomiser. Son sexe tendu pointe au dehors d’un slip de dentelle. Je murmure à mon nouvel ami de goûter s’il en a envie. Il décline l’offre, dommage je lui aurais montré… Il semble néanmoins très intéressé par la queue qui entre et sort de l’anus ouvert. Collée contre lui, je pose une main sur son petit cul et de l’autre je masse son joli paquet. Il bande bien le cochon. Plus grande que lui avec mes talons, je tourne son visage vers moi, je vois le plaisir et le désir dans son regard, je prends ses lèvres et glisse ma langue entre ses dents. Il me rend mon baiser avec ardeur. A ce moment là, je sens une main qui se pose sur la protubérance de mon sexe bien visible sous le lycra de ma robe. – Hummm… toujours aussi bandante ma chérie !C’est Cathy, mon amie. Je lui tends mes lèvres et aussitôt sa langue joue avec la mienne. Elle continue de me branler doucement. Nous nous séparons un peu et elle regarde mon jeune ami avec envie. Elle l’embrasse aussi et palpe son entrejambe. – Woah mon chou ! Tu ne peux pas rester comme ça…- Laisse ma chérie, laisse lui le temps de découvrir.Je prends le jeune homme par la taille et je pars un peu plus loin.- Cathy est assez directe… Prends ton temps.Je mange ses lèvres de nouveau et je frotte mon ventre contre le sien.- Tu sens comme tu me fais de l’effet. Et toi aussi j’ai l’impression.Enfin il ose et pose ses doigts sur ma virilité. Sa caresse est hésitante. Je le caresse à mon tour, il gémit doucement. Sa langue est délicieuse dans ma bouche. Si je ne me retenais pas je serais déjà à ses pieds, sa queue en bouche. Je l’embrasse langoureusement, mélange délicieusement ma salive avec la sienne… Ses doigts sont partout, je le sens bien à travers la finesse du tissus de ma robe. Soudain je le sens se tendre, il tressaille et laisse échapper dans un gémissement…- Oh non… nonnnnn !- Siiii… laisse toi aller mon chou… Je sais qu’il est en train de jouir dans son slip… Je l’aide en le massant doucement et en redoublant d’ardeur dans sa bouche.- Ne t’en fais pas ! Ca arrive alors profite en…Convaincu, il se laisse aller et frotte son ventre contre le mien… je dois faire des efforts pour ne pas partir à mon tour. Il me dit alors qu’il préfère partir. Je lui propose de le raccompagner jusqu’à l’entrée et au passage je récupère une carte sur laquelle je lui note mes coordonnées.- Si jamais tu as envie… tu m’appelle.- Promis je penserai à vous güvenilir bahis şirketleri en premier.Je retourne derrière pour retrouver Cathie. Je la trouve dans la salle au harnais. Le spectacle est agréable. Debout à côté d’un sexagénaire bien conservé, elle glisse ses doigts un peu partout… A leurs pieds, une femme (ou presque) est à genoux les mains derrière le dos. Elle porte un fin débardeur transparent qui ne cache rien d’une petite poitrine. Une jupe très courte remonte sur ses cuisses et découvre l’attache de ses bas. Je me souviens maintenant, je les ai vu sur internet, elle s’appelle Lou et c’est une Soumise offerte par son maître. Il désire que les personnes présentes fassent tout ce dont elles ont envie. Il met sa chienne à la disposition pour être humiliée. Malgré un âge avancé, elle est assez belle et féminine. Cathie a sorti le membre de l’homme et le branle doucement, très chatte. Je m’approche de la soumise, je caresse doucement son visage, ses lèvres. Toute douceur et tendresse… puis je tire sa tête en arrière en la tirant par les cheveux (ce sont des vrais). Je glisse ma langue entre ses lèvres, elle me rend mon baiser avec la langue. – Vielle pute ! Regarde ton Maître comme il a du plaisir… beaucoup plus qu’avec toi… Cathie est une experte, il ne pourra plus se passer d’elle…Je vois la détresse dans son regard, elle gémit. Je passe mes doigts sur ses lèvres, les introduit dans sa bouche. Je m’accroupis à côté d’elle, remonte sa jupe, elle ne porte pas de culotte et bande cette chienne… Je branle un peu sa bite. – Tu n’es qu’une grosse pute qui bande en voyant son mec prendre du plaisir, une chienne qui va se faire saillir… Je vais te trouver une bonne grosse queue pour te défoncer l’anus… T’aime ça salope te faire enculer ?- Oh oui j’aime ça…- Oui Madame…- Oh oui Madame… J’veux une grosse bite dans mon trou…Je délaisse sa queue pour m’occuper de sa chatte de travelo… Elle est équipée cette salope… un plug la remplie… Je le bouge un peu, tente de le sortir, il est énorme… J’écarte ses fesses, l’enfonce un peu plus, le tire pour le sortir, ses muscles résistent, je force et il sort entièrement. Elle pousse un cri. Le plug est énorme, comme mon poing et son anus reste grand ouvert. Je force et l’enfonce à nouveau lui arrachant un autre gémissement. Je lui branle le cul avec ce gros gode. Et en plus elle aime ça… Sans être une vraie dominatrice je trouve ça très excitant et ma grosse tige tend le lycra de ma robe. Je me relève, la bosse à la hauteur de sa bouche. Je relève ma robe, écarte la dentelle de ma culotte et enfonce ma queue entre ses lèvres… Je lui baise la bouche jusqu’au fond de la gorge. Pendant ce temps, son homme se fait pomper la queue par Cathie. Je me retire car j’ai peur de partir. Elle émet un gémissement de déception. Je l’embrasse à nouveau à pleine bouche… Autour de nous, plusieurs hommes se sont rassemblés, la bite à l’air, ils se branlent en admirant le spectacle. – A vous mes chéris… faites tout ce que vous avez envie pour humilier cette chienne !Je leur abandonne la vieille pute, au passage je caresse les fesses et la queue de Cathie qui me gratifie d’un sourire satisfait… Le Maître me remercie en me roulant une pelle. Je repositionne ma queue dans mon slip, tire un peu sur ma robe pour reprendre une attitude plus décente. Je quitte cette salle pour reprendre un peu mon calme.

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir

didim escort istanbul travestileri istanbul travestileri ankara travestileri gaziantep escort pendik escort antep escort seks hikayeleri kartal escort maltepe escort pendik escort kartal escort adapazarı escort adapazarı escort izmir escort ankara escort canlı bahis bahis siteleri bahis siteleri canlı bahis bahis siteleri bahis siteleri sakarya escort